alose "sorte de poisson", du gaulois alausa.

alouette: du gaulois alauda.

ambassade: du celtique ambactos. Les "ambactes" celtiques étaient de courtisans ou des client.

ardoise: parfois ramené au gaulois *aritisia. Dérivé du nom des Ardennes.

arpent: du gaulois arepennis.

auvent: remonte au gaulois *ande-banno- composé de banno- "corne,pointe" et d'un préfixe ande- qui doit signifier "devant" ou "sous".

banne (bannette): "corbeille", et benne: "véhicule ou wagon de transport": du gaulois benna "sorte de véhicule".

bec: du gaulois becco- "bec de gallinacée"

bercer: du latin de Gaule *bertiare "il brandit, il agite".

berle: "plante aquatique", apparenté au nom celtique de "cresson", d'un ancien *berura, beruro-. Probablement dérivé d'un nom de l'eau vive, *bher-u-.

berret: (*birretum) est un diminutif du mot gaulois latinisé birrus (ou birrum), qui désignait un mateau court, avec capuche.

bief: canal de dérivation, apparenté aux noms du "fossé", doit remonter au gaulois *bedu-.

bille: au sens de "tronc d'arbre", remonte probablement au gaulois *bilio- ou bilia.

blaireau: vient d'un adj. blair désignant une sort de cheval.

borne: doit remonter à un gaulois bodina ou budina.

bouc: de *bukko-.

boue: issu d'un celtique *bawa.

bouge: "établissement mal famé", du gaulois bulga "sac de cuir".

bouleau: d'origine gauloise *betuo-. Betu- devait être le nom de la "poix", obtenue en chauffant de jeunes arbres pleins de sève.

braie: de braca "braie", c'est à dire pantalon gaulois.

brai ou brais: "sorte de céréale, orge broyé pour la fabrication de la bière", gaulois brace. On connait mieux le dérivé "brasser".

breuil: connu aujourd'hui surtout dans les toponymes et les noms de famille qui en proviennent. Sens probable "champ". Dérivé du gaulois brogi.

brigand: paraît être d'origine celtique: cf le nom de peuple breton Brigantes dérivé de briga "lieu élevé".

briser: comparable au v.irl. brissid "il brise".

brochet et broc "récipient": proviennent certainement de l'adj. latin brocc(h)us "aux dents proéminentes", cf "blaireau", il n'est pas impossible qu'il ait été emprunté au gaulois.

bruyère: du gaulois latinisé brucaria.

caillou: du gaulois *calio- "dur", puis "testicule" (ou corne).

cervoise: "bière", gaulois ceruesia, *keruisia.

change: du gaulois cambion.

char: du latin carrus lui-même d'origine gauloise. Les Gaulois avaient dévéloppé la technique de la charronnerie, si bien que les Latins leur ont emprunté plusieurs noms de véhicule.

charpente: de *karbento- ou *karbanto-, mot gaulois désignant une charrette aménagée pour le transport des objets encombrants (chariot), ou pour servir de char de guerre.

charrue: de carruca "sorte de voiture".

chat-huant: réinterpétation d'un *chauan dont on connait la variante dialectale chouan. Vient du gaulois cauannus "chouette".

chemin: du gaulois latinisé *cammino, dérivé du nom d'action du verbe marcher *kamman-.

chêne: du gaulois *cassano-.

claie: du gaulois *cleta.

combe: du gaulois cumba "fond de navire".

craindre: gaulois *crina.

crème: issu du croisement du latin chrisma "chrême" avec un mot indigène *kram- "croûte".

creux: d'origine celtique probable.

darne: "morceau de poisson", à comparer au breton darn "partie".

drap: de *drappo-.

drèche: "résidu du malt" pourrait être d'origine celtique: *drasica.

dru: "fort, dense" du gaulois druto-.

étain: du latin stagnum, stannum "plomb argentifère, étain", peut être d'origine gauloise car l'étamage semble une technique d'origine gauloise.

gaillard: dérivé du gaulois *galia "la force".

glaise: du gaulois *gliso- "blanc, brillant".

glaner: du gaulois latinisé glenare "choisir, amasser".

gober: dérivé du gaulois *gobbo- "bec".

gosier: du gaulois geusiae désignant l'entrée de la gorge.

gouge: "ciseau de menuisier au fer arrondi" du gaulois gulbia.

grève: d'un mot celtique *graua "gravier".

if: du gaulois iuos.

jable: "rainure retenant le fond d'un tonneau", semble venir du gaulois latinisé gabulum "potence".

jambe, jambon, etc.: pourrait venir du gaulois *camba > *gamba.

jante: du gaulois *cambita devenu *gambita, de cambo- "courbe".

chant (au sens de "section latérale, côté"), canton: l'origine celtique a longtemps été défendue avec le rapprochement du gaulois cantalon.

jarret: d'un gaulois *garra, formation de diminutif *garrito- "petite jambe".

javelle: "brassée d'épis", probablement apparenté au thème verbal celtique gab- "prendre".

javelot: serait d'origine celtique, cf le mot celtique gabalus "gibet" ou le thème celtique *gab- "prendre" (le javelot comportait généralement une lanière permettant de lancer avec plus de force).

lande: du gaulois *landa.

lauze "pierre plate", losange: probablement du celtique *lausa.

lieue: "unité de longueur", du celtique leuca. Elle faisait une fois et demie le mille romain.

limande: du latin lima "lime" et du suffixe celtique -anta.

loche: "poisson", peut être du celtique *laukka.

lotte: "poisson", peut être d'un celtique *lotta.

luge: remonte à (s)leuda ou à un dérivé leudia, leudico- "faire mouvoir".

marne: est une altération de marle qui vient de *margila, dérivé de marga.

mine: vient du latin mina, issue d'un substrat prélatin, mais d'origine celtique non assurée.

mouton: d'un gaulois *multo.

ouche: "champ labourable", d'origine celtique, a perdu un p- initial.

palefroi: "cheval destiné aux dames", composé avec le préfixe grec para- "à côté de", de ue-redus "cheval de voyage" dont l'ancêtre gaulois devait être *uo-reido- avec préfix uo- "sous" de *upo-, et un second terme tiré du thème verbal *reid- voyager.

petit: l'adjectif est probablement d'origine celtique.

pièce: à comparer au mot celtique insulaire remontant à *kwezdi- signifiant "pièce", qui ferait supposer un gaulois *petsi-.

quai, chai: du gaulois caio- qui devait être plus anciennenment *kagion, sur le thème *kagh- "contenir, fermer".

raie: du gaulois *rica "sillon".

roche: vient d'un mot prélatin *rokka, supposé d'origine celtique.

rouanne: "instrument de sabotier".

ruche: du gaulois *rusca ou *rusco- "écorce".

saie: "tunique gauloise", du gaulois latinisé sagum.

sillon: "bande de terre à labourer".

soc: "pièce métallique de la charrue, destiné à ouvrir le sillon", de *sukko- qui désignait le porc. Le soc, par ce nom, était métaphoriquement comparé à la tête du porc qui fouit la terre.

souche: provient d'un prototype celtique avec affriquée *tsukka "tronc".

suie: vient du gaulois *sudia.

talus: d'un mot celtique talutium "pente indiquant la présence d'une mine d'or", et du gaulois talo- "front".

tan: "écorce de chêne, traitée, servant à tanner le cuir", du gaulois *tanno- "sorte de chêne".

tanche: du gaulois tinca.

taranche: "grosse cheville de fer qui sert à tourner la vis d'un pressoir", du gaulois tarinca ou taringa "broche de fer".

tarière: de *taratron, sur le thème verbal "traverser".

trogne: du gaulois *trugna "nez".

truand: du gaulois trugant- "malheureux, voué à la mort".

truie: du latin tardif troia, remonte à un gaulois *trogia "accouchement, mise bas, rejeton".

vandoise: "petit poisson blanc", "ablette", du gaulois *uindesia dérivé de *uindo- "blanc".

vanne, venne: "barrage", du latin tardif venna, peut être en rapport avec le thème *wi-n-H- "enclore, étang".

vassal, valet: formé sur un vieux mot celtique *uasso- "serviteur", pourrait remonter à *ue-st(H)o- "qui se tient au dessous".

vautre: "chien de chasse", du gaulois uer-tragos, composé avec le préfixe intensif *uer- sur un thème *tregh- / *tragh- " courir".

vergne, verne: "aulne".

vouge: "serpe pour élaguer les arbres, lance avec un fer long et large", du gaulois uidubium composé *uidu-bio- "qui coupe le bois".