Les Boiïens (latinisé en latin au pluriel en Boii et en Boius au singulier; en grec Βόϊοι) se trouvaient entre l’Elaver (Allier) et la Liger (Loire), territoire qui répond à une partie du Bourbonnais. Ils tiennent leur origine du fait que la tribu des Boïens, ayant accompagné la migration des Helvètes et battus par César en -58, au nombre de 32 000 guerriers, ont été confiés aux Eduens (Bourgogne) qui les installent dans cette région. C'est sur ce territoire qu'est située (Gorgobina), ville qui, selon Jules César, résiste à Vercingétorix pendant la Guerre des Gaules.

Carte des Boïens

Etymologie :

Il n'y a pas de consensus sur l'étymologie du nom Boïens. Il pourrait être expliqué par un terme celtique signifiant soit "guerriers" (de l'Indo-Européen *bhoi-) ou "gardiens du bétail" (de l'Indo-Européen *gʷowjeh³s). On trouve des mots dérivés comme Boiorix (roi des Boïens, un des chefs Cimbre) et Boiodurum (porte/fort des Boïens, la Passau actuelle en Allemagne).

Histoire :

Au début du IVe siècle av. J.-C., une partie du peuple boïen émigre en Italie où il s'installe dans la région de Bologne en Émilie-Romagne.

Ces boïens y construisirent un ensemble de cités dont la capitale était Felsina. Les Boii avaient au nord les Lingons, au sud l'Apennin qui les séparait de l'Étrurie. Ils furent soumis par les Romains en -193. Plusieurs nécropoles ont été fouillées au Monte Bibele, à Monterenzio Vecchio et à Casalecchio di Reno.

les Boïates de l'Aquitaine, dont le territoire est le ci-devant pays de Buch en Gascogne, doivent être une autre branche (arrivée avec la migration teutone de -110 ?).

Leur mémoire perdure dans des noms comme la Bohème (forme germanique trouvée d'après une source romaine : Boio-haemum = patrie des Boïens), et 'Bayern', Bavière, qui est dérivé de la tribu germanique Baiovarii (Germ. *baio-warioz: le premier terme étant vraisemblablement la version germanique du mot Boïens; le second terme est un morphème classique des noms de tribus germaniques, signifiant 'habitant'; cette combinaison "Boïens-habitants" pourrait avoir signifier "ceux qui vivent là où les Boïens habitaient à l'origine".